Desmo Twin 59/62, Rallyes moto, Assistance 24, Moto Passion 76, La Croisade à Halluin, Le Vorlat's à Mouscron, SW Motech, Motoblouz







Un nouveau partenaire, merci à lui...


CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES MOTO 2018.


61e Rallye de la Sarthe
Pas gagné au départ avec la présence de 6 600CBR et un 900.
Moyen sur le circuit, on commence la "remontada" pour finir 5e de jour.
La nuit et la pluie, ce que j'aime, feront la différence.
2e de nuit et 3e en Classiques (donc podium) et 2e du général exaequo.
Porchain rallye ; l'Ain si je suis pris, car en liste d'attente, un comble....!!




80 ème rallye de l'Ain

Ayant passé l’épreuve de la liste d’attente avec succès, direction Cerdon...
Avec un XLR en fin de rodage et quelques problèmes de carburation et démarrages difficiles. Les reconnaissances se passent bien avec uniquement les boucles après Leymiat la SP2. Le pilot corner où l’on à bien discuté et avancé un peu... Mais les NCO ne seront plus prioritaires....

Boucle de reconnaissance vite fait, Châles on connait et Leymiat à droite en descente moins...et à vélo, bah on regarde. Puis premiers départs, comme dira Fred Zébulon, pas loin de la marche arrière... Ratatouille en 1 et 2,, ce sera à chaque départ ou presque.... Sans compter les démarrages laborieux....

Carburateur encrassé et gicleur de ralenti qui se bouche visiblement et manque de pêche visible, donc on enroule pas plus de 5500/tmn Les champions sont généreux, ainsi Bruno Schiltz et Romain Cauquil, me feront une poussette à un départ de Leymiat, bravo et merci à eux Sourire. Bref rien de terrible dans les résultats non plus, 8e ou 9e .... La nuit sera pire (si, si on peut !)

Première boucle avec phares pas terriblement réglés, code qui pète au départ de la 2e, puis là haut sur la grande route, plus de phares du tout...Tire la langue Zébulon ouvre alors la route et je tripote partout, les xénons de rallument....Mouais, il faut finir....! Départ dernière spéciale, un seul xénon, plus de phares, le 2e s’allume dans Leymiat, alors gazzzzz ; hé bien non pas plus de 4000/tmn au dessus plus rien.... Là les temps s’en ressentent fortement...elle marche beaucoup moins bien.... Bref à oublier.

Au passage bravo à toute l’équipe de l’Ain. Quel parcours...! Boucles différentes et variées, que du bonheur. Merci. Un vrai routier.

Sinon ici démontage carburateurs, nettoyage, bougie changée, antiparasite, H4 HS (code ET phare) donc un ampoule neuve, elle ronronne nickel....Grrrrr Reste à démarrer au 1er coup de kick, là, pas encore au top. Gicleur de ralenti neuf et produit nettoyage carburateur qui arrivent (Merci Philippe !), au pays de la pénibilité le temps passe lentement.

RDV au Dourdou si elle est à 100%




15e Rallye du Dourdou en Aveyron.

Après le rallye de l’Ain où j’ai pas mal accumulé les ennuis, j’ai passé du temps à trouver les pannes de miss XLR, j’arrive à Villecomtal le mardi soir, après 940 kms de route avec le camion, plus facile à garer et plus rapide sur les routes. Plus de place au camping, où un champ de banderoles est installé. Souvent les pilotes ayant posé le barnum et reparti dans leur gite ou hôtel, navrant pour ceux qui ne font que camper. Installation sur le terrain de foot, notre camp de base, je réserve de la place pour Eve et Jean-François, Salah, Predo, Stéphane…

Départ pour les boucles de nuit 1 et 2, en reconnaissance comme on commence ici par la nuit. Quel parcours, de la gravasse, comme toujours, mais il semble que les gravillons Aveyronnais se reproduisent l’hiver. Bref c’est du lourd. Comme j’ai le temps, je fais aussi la 3e de jour, où un CH au milieu, me parait assez serré aussi, pour finir il est bien. Entre temps, Eve et JF sont arrivés, je donne un coup de main à l’installation du camp et surtout de la cuisine, car je suis à leur table pour le rallye. Ce sera parfait. 20/20 bravo Eve.

La moto a l’air de fonctionner, elle démarre à peu près bien, le moteur fonctionne vraiment bien. Ce jour reconnaissance des spéciales, je pars avec le camion et le vélo. St Félix de Lunel (cher à Vincent !) petite route, très étroite, assez propre, succession de sous-bois, enfilades, passage quelques maisons, bref pas facile à retenir, 3 fois en vélo, puis 1 passage en camion.

Golhinac, le départ pour moi est nouveau, rapide (trop) puis l’ancien parcours que je redécouvre, ne l’ayant pas fait depuis pas mal d’années. 3 montées en vélo et une aussi en camion, point. J’ai mon idée sur ce rallye et j’arrête là. Je décide de repartir le soir pour le CH1 qui va à Golhinac qui me semble assez serré. Pas de nuit mais entre chien et loup, le phare me parait bizarre et éclaire peu, en fait c’est une ampoule Philips ordinaire, en remontant une +60%, on distingue à l’œil nu que les filaments sont trois fois plus gros, et la différence est vraiment énorme.

Puis en voulant vérifier mes xénons, rien… ! Plus de batterie, elle a 8 jours... ! 9.5v je décide de la mettre en charge pour la nuit. Au matin 9v, direction Rodez chez Varta, après avoir prévenu Varta Lille. Deux éléments HS dont 1 en court-circuit… !! Recharge à nouveau, le soir tout fonctionne bien, mon éclairage de roadbook est aussi HS, une cosse cassée, grrrrrr ! Dernière reconnaissance du CH1 de la boucle 2 de nuit, là c’est chaud, vraiment défoncé à surveiller pour la course. Je passe sur les vérifications et on se prépare pour le départ de la boucle de reconnaissance et le routier, départ 22h55.

D’entrée il faut rouler fort, j’arrive au CH avec 4 mn d’avance, la spéciale j’oublie, le routier étant pas vraiment facile, je m’applique. Je remonte du monde, jardine une fois, mais le CH suivant j’arrive aussi bien. Derrière il semble que nos potes en 600 CBR galèrent un peu et une chute élimine le leader du championnat Johan. Les pénalités commencent à pleuvoir, par contre la météo est nickel. Miss XLR démarre à peu près bien, des fois du premier coup, cela permet de se concentrer sur le routier sans stress. Par contre le lecteur de roadbook commencer à clignoter et s’éteindre, je rentre au pif, (merci les recos). Christian doit à nouveau abandonner câble d’embrayage HS ? décidément…

Assistance, Eve et Salah, me donne un coup de main pour démonter le phare et Salah, trouve la cosse qui déconne, on rebranche, on scotche, oufff , merci à eux. Départ boucle deux de nuit, là on rentre dans le dur. CH1 j’arrive à Éric 40 secondes, avant de pointer, le XLR commence à déconner pour repartir. Derrière nos CBR on disparus. Le CH suivant est une grosse attaque comme en spéciale, on se retrouve à 4 au départ avec Richard et son 1000 GS qui envoie quand même, après un CP je repasse derrière Éric et là on envoie sur la D201 pour oublier tout le monde, à Espeyrac je repasse devant, connaissant la petite route à gauche, tartinée de gravillons, où d’ailleurs je fais deux belles virgules…On arrive à St Félix avec 2mn d’avance, derrière plus personne, Richard prend des pénalités, la spéciale se fait comme le routier, point.

Éric 1er et moi 2e, la nuit a marqué le rallye, comme je prévoyais, pluie de pénalités, Éric et moi sommes à zéro. Demain faut assurer.

C’est parti pour trois boucles, qui reprennent celles de nuit avec des variantes, où il faut vraiment être vigilant sur le roadbook, le moteur fonctionne bien malgré la grosse chaleur, mais elle démarre de moins en moins bien, 5/8/10 coup de kick avant de partir, pour la dernière boucle au campement, il faut 20 coups avant qu’elle ne tousse, je décide de ne plus l’arrêter et cela le fera, ouf !

Quel rallye, on a toujours eu ici de quoi raconter en matière de routier, là aussi c’était chaud, je n’ose imaginer un orage le soir avant le départ, il serait entré dans la légende des rallyes. Il y a bien longtemps que je n’avais pas roulé aussi fort pour pointer à l’heure et laisser autant de concurrents derrière. Seul Eric a résisté, et bravo à lui, il mérite, après ses déboires mécaniques avant rallye cette victoire, et on a bien roulé ensemble de nuit. Bravo à Pédro, merci pour sa bonne humeur, bravo à Salah qui après sa chute repart et finit, à Jean-François pour avoir fait la nuit avec le RDLC (un rallye jamais sans la nuit. !)

Merci à Sylviane et Eve pour le 3 étoiles du rallye, tout était bien, du café au repas, tout pour se concentrer sur la course, merci, merci …. Seul gros bémol du rallye, Stéphane qui tombe en panne sur la route à Orléans, revient répare et se prépare à repartir pour faire les boucles de jour, mais ne pouvant pas faire ce p… n de prologue.

Les autorités, partagées sur le sujet, ce sera un non définitif du directeur de course, pas de prologue par de rallye, c’est le règlement. Ce n’est pas surtout sportif. Le prologue étant facultatif et plus obligatoire pour l’organisateur, qu’en était -il s’il n’y en avait pas eu… ????? D’ici là on essaie de trouver le budget pour finir la saison, l’Ardèche ce n’est pas à côté (par rapport à Rocroy) faut changer les pneus, trouver la panne, on s’inscrit et on verra. A vot’ bon cœur….

Dernier bémol Odile restée à la maison, c’est pas facile non plus à gérer….

Rob le 17 Juillet 12h19



2e Rallye des Coteaux 8/9 Septembre 2018.

Que dire….. Impossible de vous décrire mon immense déception… 1800 kilomètres de route pour faire une demie boucle de 70 kilomètres… Des mois que l’on cherche LA panne sur mon XLR 600, sans il est vrai aucun succès et pourtant avec Éric on connait le sujet depuis 1984 où je roule avec ces motos. Pour le championnat c’est cuit, j’avais pas mal commencé en Sarthe 3e, puis à l’Ain elle avait déjà montré des faiblesses que je pensais avoir corrigé et perdu de gros points ; au Dourdou en Aveyron je termine 2e avec il est vrai aussi quelques soucis, toujours à chaud au démarrage. Face aux 600 et 900 CBR l’affaire n’est pas facile, mes 44 poneys ne font pas ou plus la différence en spéciales, le routier compliqué de la Sarthe et du Dourdou, m’ont facilité la tâche. Ont va vivre une époque CBR comme en 2007 avec les XLR qui trustaient les podiums et titres en « classiques » logique en fait. Les pneus aussi tout en 17 pouces racing, par rapport à ma roue avant de 21 en BT 45 qui doit rester d’origine par le règlement, je connais la différence, roulant de temps en 17 pouces avant arrière sur circuit avec le XLR et de très bon pneus. Le pire c’est que le matin à froid elle part au premier coup de kick, ensuite…Il n’y a pas de règles, tantôt nickel, et des fois rien. Tout a été vérifié et changé, bougie antiparasite, Cdi, bobine, carburateurs passés aux ultrasons (pas du luxe !) gicleurs changés, changement et test du stator, révision du circuit électrique, au passage bielle et piston neufs, kit chaine aussi, bref un casse-tête. Les heures passées au détriment de la condition physique (pas inutile à 61 balais !) avec pas trop de vélo, 15 jours aussi sans en faire suite à un gros crash en VTT à 2 km/h. Bref le chat noir en 2018 ne me lâche pas.

Jeudi la pluie s’invite pour la journée, reconnaissances en camion, pour voir un routier en deux parties. A chaque boucle en sortie de la 2e spéciale, on attaque quelques belles routes Ardéchoises, pour rentrer par des grandes départementales avec des radars, bref tout se fera en spéciales. La première est un vrai boulevard, certes pas hyper rapide, mais très technique, très large, bitume neuf et trajectoires de circuit et ce n’est pas en camion où à pied (sauf sur trois jours !) que l’on peut l’apprendre et il faut des chevaux en plus.. ! La seconde tout le contraire, pas large (pensée au sides) très technique et beau dénivelé au passage, où les chevaux vont causer. De belles épingles très serrées bref un truc à mono en principe. J’arrive à faire le routier vendredi matin sur la boucle 3 que l’on fait de nuit, la moto fonctionne bien, bonnes reprises, bon ralenti et elle ne démarre pas trop mal après 1h de route. Puis après essais à nouveau la galère. Changement de bougie par une avec indice thermique de 8 au lieu de 9. Puis démontage du gicleur de ralenti qui est nickel et je remonte le niveau de cuve. On verra.

Au passage un pote de Pédro et un pote de Eve et Jean-François tapent la causette à 3m de ma tente jusque 3h du matin, où j’arrive enfin à dormir après avoir poussé une gueulante et bien sûr en plus ils ne font pas le rallye. !

Départ du rallye elle part au premier coup de kick…..Et ne redémarre pas arrivé au départ de la spéciale, je profite de la pente pour passer la 4e au décompresseur ; rien….Après quelques coups de kick, elle se décide à partir, les copains ne m’ayant pas attendu, je pars derrière Grégory et son 600 CBR et pas du tout stressé… !!

Trajectoires pas terribles, pas dedans avec cette moto qui ne veut rien savoir et quelques faiblesses à 5000 t/mn. La liaison jusqu’à 2e spéciale se passe bien, je ne coupe pas le moteur, 3/2/1/ 0 jusqu’à la moitié tout se passe trop mal, ensuite impossible de passer 4000 t/mn coupures allumage. Ce sera pareil sur le routier, où je rejoins Grégory, faut rouler ce CH doit être assez serré, contrôle passage à Lamastre où elle cale. Et là je sais qu’elle ne repartira pas. Plus rien malgré plusieurs dizaines de coups de kick.

« « Merci à la sportivité de Grégory, pour avoir garé sa moto et proposé la poussette, mais je savais qu’il était inutile qu’il perde du temps, mais GRAND merci pour ce geste. » » Fin du rallye, de la saison, des espoirs d’un gars de 61 ans, qui pensait pouvoir finir la saison sur un podium final, tout s’écroule sur peut être une connerie ou une bobine à 18 euros. Je n’arrive pas encore à digérer, tant j’ai mis de la volonté dans cette saison, de passion, du temps, bref tout….

2h à l’ombre des arbres de Lamastre elle repart, sans rien à plus de 4000 t/mn, je rentre au parc, abandon bien sûr et hop dans le camion. Une bobine neuve arrive, je la monte, si cela marche, tant mieux je serais aux Ardennes pour finir ce que j’ai commencé et finir tout court, sinon le 500 CB sera mis en service pour y aller, histoire de soutenir ce rallye.

Au passage bravo à l’organisation de Mauves, douches et sanitaires au top, à boire et à manger pour tous, reste à améliorer le routier, dans cette belle région les petites routes ne manquent pas, le terrain de « jeu » est immense. Je suis dans les rallyes depuis 1981 (Tour de France), j’ai connu l’époque où le routier était primordial, car 1 minute de pénalité c’était une minute pleine, pas 15 secondes. Puis avec le temps les spéciales ont pris le dessus, pour parfois devenir de la course de côte, comme en Corse.

Des organisateurs, comme en Sarthe ou au Dourdou, dans l’Ain aussi parfois (pas cette année !) travaillent leur routier, qui suivant les conditions météo peut devenir compliqué. Pas pour les tops des 20 premières places (quoique Sun Rallye 2011 !) mais pour le reste du plateau, où les pénalités pleuvent. L’ambiance aussi en a pris un coup, nous sommes de moins en moins nombreux à rester dans le parc la nuit, beaucoup de monde dormant en hôtels ou gites, le confort aussi. Quelques irréductibles en fait le font encore, avec certes caravane ou camping-car, mais sont là.

Que seront les rallyes dans 10 ans…. ? Pourrez-vous encore rouler comme en 2018, je vous le souhaite, car c’est une des plus belle discipline moto de nos jours, où on roule sur route et en spéciales sans trop de retenue et avec plaisir, surtout de nuit (un rallye jamais sans la nuit, hein Piero !). Mais croyez les anciens, c’était mieux avant. !!

Allez rendez-vous à Rocroi.



Rallye des Ardennes

Nouvel abandon.....!
Fin de saison.....6e du championnat...



8e EDITION DE LA JOURNÉE CIRCUIT A CLASTRES (02)
Belle journée sousle soleil et 100 participants.


Les 1600 photos de Franscesco Scuderi.


Page Face Book


RENDEZ VOUS POUR LA 9E EDITION LE SAMEDI 13 AVRIL 2019.....!!


LA 9e EDITION DES CHTIS GIVRÉS....

Après les pluies verglacantes et la neige de la veille, ce n'était pas gagné. Départ d'abord décalé, puis le rendez-vous à Landas, pour rassembler les "troupes". Ce qui s'est fait et bien fait, puis ensuite le soleil s'est lui aussi invité, et l'on est passé de -3° le matin à 14° le midi au Mouflu.
Après midi de rêve sou sl soleil, jusqu'au terrain du Moto Club de Condé sur L'Escaut et enfin retour au Vorlat's.
Bravo àtoutes et tous, pour être venus, et je sais vousn'avez pas regretté...!!

POUR INFO LA 10E ÉDITION EST EN MARCHE, 39 GIVRÉS ON DÉJA RÉPONDU PRÉSENT...!!
Ce sera le Samedi et Dimanche 2/3 Mars 2018.



Vidéos Motoblouz

Les photos...!


La page Face Book vidéos et photos diverses



La Saison 2016 en 125cc
D'un clic ici.....!!



PAGES ANCIENS RALLYES D'UN CLIC ICI....


SAISON 2017/CHTIS GIVRES/CLASTRESD'un clic ici.....!!
SAISON 2016/CHTIS GIVRES/CLASTRESD'un clic ici.....!!
SAISON 2015/CHTIS GIVRES/CLASTRESD'un clic ici.....!!
SAISON 2014/CHTIS GIVRES/CLASTRESD'un clic ici.....!!
SAISON 2013/CHTIS GIVRES/CLASTRESD'un clic ici.....!!
SAISON 2012/CHTIS GIVRES/CLASTRESD'un clic ici.....!!
SAISON 2011/CHTIS GIVRES/CLASTRESD'un clic ici.....!!

2010...LES CHTIS GIVRES 1
LES PHOTOS.......


Photos ET ambiance


CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES....

2005---2006---2007---2008---2011---2012---2015---2016
D'un clic ici.....
RÉSUMÉS DES MOTO TOURS

2003 par Chabou....!

2005...
2006...
2007...
2012...
2013...
2014...
2016...





Tout sur le 600 XLR "RFVC"
A lire...!


Merci aux partenaires, amis et sponsors....


Un nouveau partenaire, merci à lui...














Les pilotes.
Les articles de presse
Le budget.
Les sponsors.
Les liens et journées circuits
L'historique du Tour de France Moto
Les membres sympatisants et les potes...
Venez vous inscrire...!!

MES LIENS VERS DES SITES SYMPAS.....

Calendriers et astuces surle 500 XT et autres.


Les Amis de la Moto, Anglaises, sorties circuit et balades.


RALLY ROAD RACER sur les rallyes moto.


Le Repaire des Motards.com


Moto Magazine Tout sur les rallyes 2011


Mon super Moto Club. De Condé sur Escaut.
Leur site internet.


Pensée à Pascal rencontré en Tunisie.
Leur site internet.




Le bureau... Notre Secrétaire.... Notre Vice Président.... Notre Trésorier.... Président....



Vélo et moto....???
Pour nous contacter, nouvelle adresse à noter, merci. desmotwin5962@orange.fr

Association loi 1901 déclarée en préfecture le 24 janvier 2005.